Témoignage de Madame Janglin, Colombelloise

Marie-Christine Janglin est une Colombelloise qui a eu l’honneur de participer aux grandes commémorations internationales organisées à Ouistreham en juin 2014 dans le cadre du 70ème anniversaire du Débarquement de Normandie.

Voici son témoignage :

Bien avant le 6 juin, je me demandais comment pouvoir vivre de l’intérieur les cérémonies de commémorations du 70ème anniversaire du Débarquement et de la Libération. La solution est venue en répondant sur Internet à une demande de casting bénévole : une offre de figuration pour la Cérémonie Internationale de Ouistreham en présence de 19 Chefs d’Etat.

Cet appel était organisé par Yvan Hinnemann, producteur de cette cérémonie, avec Magic Garden, Beatrix et Brice Mourer, évènement international et inoubliable de notre Histoire de France et plus particulièrement de la Normandie.

Pourquoi cette envie, pourquoi ce besoin de m’impliquer en tant que bénévole ?

Très souvent, pour ne pas dire à chaque fois, lors de mes promenades le long de nos côtes normandes, je regarde l’horizon et essaie de m’imaginer cette fabuleuse et formidable armada qui est venue nous libérer, cette mer rouge de sang et ces corps allongés pour l’Eternité sur nos sables. Vivre en Normandie est donc la première raison de mon implication.

En second lieu, je voulais rendre hommage à tous ces alliés jeunes et moins jeunes qui sont venus donner leurs vies ce Dday au nom de la Liberté, à tous les Normands et Normandes qui ont, parfois, été sacrifiés toujours au nom de Notre Liberté.

Enfin, en raison de mon histoire familiale, j’ai voulu participer aux célébrations car l’un de mes grands-pères, que je n’ai pas connu, fut victime de cette guerre, ma belle-mère a connu l’exode habitant dans le Nord de la France. De plus, j’ai découvert, lors de la commémoration aux Canadiens le 5 juin à Colombelles, que mon gendre québécois a perdu, vraisemblablement, un membre de sa famille venu débarquer sur nos plages normandes ce 6 juin 1944. Des recherches sont en cours…

La commémoration évoquait plusieurs tableaux de cette douloureuse période…

… mon choix s’est porté immédiatement sur le Débarquement en tant que tel le matin du 6 juin 1944. C’était une évidence pour moi : je rendrai hommage à toutes les victimes et les honorerai en « débarquant » moi-même.

Mon action bénévole fut de participer à une marche chorégraphiée, une marche qui allait illustrer les pas de ceux qui étaient tombés et à ceux qui se sont relevés avec courage, en une procession où les figurants se déplacent sur la plage, les gestes aux ralentis, accompagnés d’un extrait de l’opéra de Henry Purcell, le Roi Arthur.

Premières répétitions dans un gymnase de Ouistreham

Les répétitions sur site

J’ai, ainsi, pu vivre cette cérémonie du 70ème anniversaire du Débarquement exceptionnelle par son ampleur, par la ferveur de tous les bénévoles qu’ils soient figurants, techniques ou de la production.

En prenant le bus au Parc des Expositions pour Ouistreham, je vivais la première émotion de la journée en ayant la chance d’échanger quelques mots avec le fils du Maréchal Leclerc, tout un symbole.

Une communion incroyable existait entre nous tous, qui, d’ailleurs, continue à nous souder au-delà du 6 juin.

Notre producteur, avant notre rentrée en scène, nous a tous rassemblés et a prononcé des mots très forts sur la signification de ce que nous allions produire. Nous avons ensuite respecté une minute de silence. Sur nos visages se lisait l’intense émoi et pour beaucoup des larmes coulaient.

 

Le moment le plus fort de la Commémoration fut l’immense émotion d’applaudir avec ferveur tous les Vétérans présents, qui, eux-mêmes, nous applaudissaient. J’espérais sincèrement qu’ils soient heureux que nous leur rendions hommage, c’était bien la moindre des choses que nous puissions faire.

Comment oublier cette rencontre, quelques jours après le 6 juin suite à une invitation du Maire de Ouistreham et de l’ensemble de la Production, avec Monsieur Léon Gautier, débarquant avec le Commando Kieffer ce 6 juin 1944 et avec Monsieur Johannes Borner, parachutiste de l’armée allemande.

Ils nous ont fait l’honneur de partager cette soirée et nous ont signé des autographes avec une gentillesse indescriptible. Les ennemis d’hier peuvent devenir les amis d’aujourd’hui et de demain…A nous de prendre la mesure de cette belle leçon d’Amitié…

 

Le sentiment, qui continue de m’habiter, est le devoir de mémoire et l’espoir que la transmission de ce souvenir aux générations futures ait été réussie grâce à ces commémorations.

Peut être que les évènements actuels nationaux ou internationaux me rendent plus vigilante et me donnent l’envie de partager cet anniversaire de notre Liberté si chèrement acquise !

« I have a dream » comme disait Martin Luther King, que cette journée du 6 juin 2014, 70ème anniversaire de la Libération, soit un message de Paix pour l’Humanité… .

Nos partenaires Région Basse Normandie Conseil Général du Calvados Caen la mer Caen Metropole L'Europe s'engage en Basse Normandie Le foyer normand Léo Lagrange Colombelles L'agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances CAF du Calvados