Les graffitis du bord de l’Orne à Colombelles

Durant plusieurs siècles et jusqu’à l’ouverture du canal maritime en 1857, l’Orne fut la seule voie navigable entre Caen et la mer.

Nombreux étaient donc les navires qui empruntaient le fleuve halés à bras d’homme ou tirés par des chevaux. Le chemin de halage témoigne encore de cette activité. Autres témoignages, les graffitis qui parent les murs des bâtiments les plus anciens du vieux Colombelles. Un examen attentif des pierres vous permettra de découvrir gravées dans le calcaire des reproductions de bateaux à voile. Sur l’église Saint Martin, sur l’ancienne ferme du château (dite ferme Paimboeuf) et sur plusieurs murs rue de l’Orne notamment figurent des navires à une ou deux voiles d’un tirant d’eau apparemment assez modeste, adapté à la profondeur et au débit du  fleuve côtier, au cours parfois capricieux même s’il avait été redressé durant les XVII et XVIII siècles.

Souvenirs de marins ou croquis réalisés  par des haleurs attendant la marée haute, ils méritent l’attention du promeneur lorsque ses pas le mènent dans ce quartier.

 

colombelles-graffitisorne-1.jpg colombelles-graffitisorne-2.jpg colombelles-graffitisorne-3.jpg colombelles-graffitisorne-4.jpg colombelles-graffitisorne-5.jpg

Nos partenaires Région Basse Normandie Conseil Général du Calvados Caen la mer Caen Metropole L'Europe s'engage en Basse Normandie Le foyer normand Léo Lagrange Colombelles L'agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances CAF du Calvados